Voici une activité qu’on peut vraiment faire à chaque saison: Créer son propre sel aux herbes. Cet été, j’ai récoltés beaucoup d’herbes sauvages et aromatiques. Il faisait si chaud, alors les petits bouquets qui pendouillaient partout chez nous ont séchés en rien de temps. Ça m’a donné envie de faire du sel aux herbes et de partager ma « recette » – ou plutôt mon « mode d’emploi » – avec vous.

Dans le mortier, mélangez un peu de gros sel et des herbes bien sèches. Broyez-les à l’aide du pilon et passez le tout dans une passoire (comme celle que vous prenez pour égoutter le riz). Gardez la partie fine qui et déjà prête par exemple dans un bol et versez le reste (gros grains de sel et morceaux d’herbes) à nouveau dans le mortier. Continuez à broyez le reste et ajoutez petit à petit du sel et des herbes aromatiques.

Ne remplissez pas trop votre mortier d’un coup. La quantité sur l’image ci-dessous et déjà limite. Il vaut mieux en prendre encore moins. Ça ira bien plus vite, en fin de conte.

Pour mon sel méditerrané préféré, je prends
de l’origan,
de la sauge,
du romarin et
du thym.

Mais il y a tant d’autres combinaisons possibles. Ajoutez petit à petit différantes herbes aromatiques jusqu’à ce que l’odeur qui se répand en broyant le mélange vous convienne. Un vrai plaisir! Et ça donne faim en plus  😉

Et pourquoi pas un sel aux herbes sauvages? L’ achillée millefeuille (Achillea millefolium) ou le fenouil des alpes (Meum athamanticum) donnent de super aromes au sel.