Il ne faut que de la laine traitée auparavant avec un mordant à base d’alun, de l’eau, un peu de bois de campêche (Haematoxylum campechianum), un grand bocal et plein de soleil sur le rebord de la fenêtre pour teindre naturellement une laine comme celle-ci. L’ingrédient le plus difficile à trouver : deux à trois semaines de patience.

Ce article est également disponible en allemand.